Optimiser la déchetterie

Bricolage, jardinage, travaux, tonte de pelouse, grand ménage de printemps, taille de haies, etc., autant d’activités qui ont rythmé le confinement de bon nombre de Saint-Paulois. Toutes ont généré des déchets divers qu’il a fallu stocker à domicile en attente de la réouverture de la déchetterie.

Elle est intervenue le 6 mai dernier, mais de manière progressive. Tout d’abord, sur rendez-vous jusqu’au 15 mai : créneaux de 15 minutes dans une limite de 4 usagers simultanés. Nombreux sont ainsi ceux qui n’ont pu obtenir de rendez-vous, ou pour qui un voyage s’est révélé bien insuffisant. Beaucoup d’autres, non touchés par la seule communication en ligne, ont également été invités à faire demi-tour à l’entrée du site avec leurs véhicules et remorques pleins à craquer.
Puis, dès le 18 mai, c’est un fonctionnement « normal » qui a été annoncé (ouverture du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h), avec l’application de mesures sanitaires de rigueur (port du masque obligatoire et accès limité des véhicules aux plateformes). Toutefois, au final, point de retour à l’ordinaire mais plutôt un gros bazar organisé ! Tous les jours le même scénario, avec des centaines de mètres de queue, une attente interminable et des usagers excédés ! Certains ont d’ailleurs fait le choix de s’orienter vers d’autres déchetteries de l’Agglomération.

La problématique des déchets et du déconfinement étant connue de tous, on peut sérieusement s’étonner qu’aucune mesure spécifique n’ait été prise pour gérer au mieux la question. Le règlement intérieur des déchetteries du Grand Dax prévoyant notamment que les « horaires pourront faire l’objet d’ajustement de la part de la collectivité », pourquoi ne pas avoir par exemple envisagé une ouverture plus tôt ou entre 12h et 14h, avec des agents volontaires ? Pourquoi aussi ne pas avoir tout simplement informé la population, via les différents supports de communication, des grosses difficultés actuelles d’accès au site ?

Cette situation met en lumière le problème plus général d’une déchetterie saint-pauloise sous-dimensionnée par rapport à sa fréquentation grandissante. Ces lacunes ont d’ailleurs été identifiées il y a déjà près de dix ans. Après avoir été maintes fois reportés, des travaux ont été budgétés à hauteur de 500 000€ et ont débuté récemment, avec un retard considérable.
Si la gestion de la déchetterie relève certes de la compétence du Grand Dax, n’oublions pas que les élus saint-paulois y tiennent une place majeure et ont toute latitude pour y être force de proposition. 💬 C’est ainsi que nous y porterons avec conviction l’idée d’une « optimisation du fonctionnement de la déchetterie municipale », qui fait partie de nos 30 propositions pour la transition écologique, afin de faciliter le quotidien des Saint-Paulois pour la gestion de leurs déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *